Conservatoire : Quels sont les plus prestigieux ? | Linkaband ©

Conservatoire : Se former dans la musique

Comment apprendre la musique ? Comment devenir un professionnel dans ce domaine ? Comment démarrer sa carrière ? Tant de questions se posent quand on est musicien / musicienne ou que l’on veut le devenir… Passer par le conservatoire est une de vos plus belles options pour pratiquer la musique. Linkaband est là pour répondre à toutes vos questions ! Dans cet article, nous faisons la lumière sur vos possibilités en tant qu’artiste.

Conservatoire : répétition d’un orchestre à l’opéra devant un public dans les gradins.

@alevtakil

Que vous soyez un musicien classique ou une rock star, ce qui va suivre peut vous intéresser, particulièrement si le mot perfectionnement vous fait frissonner...

Pour se former dans la musique, il y a plusieurs options : conservatoire de musique, école de musique, des cours particuliers ou encore l’autoformation pour les plus courageux et talentueux. Dans cet article, nous parlerons conservatoires de musique, vous connaîtrez les étapes de la formation professionnelle musicale et en bonus une astuce pour booster votre carrière.

Le conservatoire, c’est l’enseignement public de la musique, c’est-à-dire qu’ils sont financés par l’État ou par les collectivités, contrairement aux écoles de musique privées et sont donc moins coûteux que celles-ci. Les cursus sont à peu près les mêmes partout dans les conservatoires en France pour obtenir des diplômes reconnus par l’État et s’organisent en trois cycles.

Les différents types de conservatoires

Le Ministère de la Culture classe les conservatoires selon leur importance :

  • CRC ou CRI : Conservatoire à rayonnement communal ou intercommunal, ils sont au nombre de 338 en France. Ils permettent aux enfants et adolescents d’apprendre la musique.
  • CRD : Conservatoire à rayonnement départemental, il y en a 109 en France. Ils permettent un enseignement des bases de la musique.
  • CRR : Conservatoire à rayonnement régional, on en compte 43 en France. Les cursus des CRR permettent d’obtenir un diplôme national d’orientation professionnelle, le diplôme d’études musicales (DEM) pour la musique, où au minimum un CEM (Certificat d’Études Musicales) si l’élève valide toutes les années de son parcours en tant qu’amateur.
  • CNS : Conservatoire national supérieur, il en existe seulement deux en France, situés à Paris et à Lyon. Ils permettent d’accéder à un enseignement supérieur et à des diplômes d’excellence musicale.
  • Les deux premiers types de conservatoires sont plutôt consacrés aux formations musicales pour les amateurs, pour les enfants et adolescents, tandis que les deux derniers (CRR et CNS) offrent la possibilité d’une formation musicale professionnelle. Ils sont sélectifs et accessibles sur concours pour les cursus les plus prestigieux.

    Les premiers pas de la formation au conservatoire

    Il est possible de commencer la musique dès le plus jeune âge, avec des parcours d’éveil au conservatoire. Cette initiation musicale permet une découverte des sons et une familiarisation avec les instruments le plus tôt possible.

    Le premier cycle d’enseignement de la musique au conservatoire commence vers 6 ans et se termine à environ 10 ans. Pendant ce cycle, l’enfant apprend les bases et les méthodes à travers une pratique collective mais aussi des cours individuels. Au cours de cet enseignement artistique, l’élève se constitue un dossier et est évalué continuellement, des critères qui, avec l’examen de fin de cycle donneront accès au second cycle des études musicales au conservatoire.

    L’examen pour entrer dans le deuxième cycle se compose de trois morceaux que l’élève doit interpréter devant un jury : une œuvre imposée six semaines auparavant, une œuvre au choix puis le déchiffrage d’une partition.

    Le deuxième cycle dure 3 à 5 années, c’est le développement des goûts et des connaissances musicales de l’élève : il acquiert une culture musicale élargie, se familiarise avec son rôle dans les ensembles musicaux et devient plus autonome. Il est évalué de la même manière qu’au premier cycle et obtient, s’il réussit, un Brevet de fin de second cycle qui marque la fin d’une étape importante.

    Grâce au Brevet de fin de second cycle, l’élève peut accéder au 3ème cycle ou au cycle d’enseignement professionnel initial (sur examen).

    À ce niveau, les indécis ont la possibilité de passer par un parcours d’orientation, qui leur permet de prendre une décision quant à la poursuite de leurs études.

    Le 3ème cycle de formation à la pratique musicale en amateur se construit autour du projet de l’élève, qui décide de se perfectionner dans un domaine particulier, de terminer ses études en tant qu’amateur ou de commencer à se professionnaliser. Ce cycle permet donc d’approfondir ses connaissances.

    Une grande partie de ce parcours s’évalue de façon continue et il délivre un Certificat d’Études Musicales (CEM) qui atteste d’un très bon niveau musical en tant qu’amateur, un Diplôme d’Études Musicales pour les élèves ayant choisi un cycle spécialisé.

    Conservatoire : Vers la professionnalisation…

    Devenir une bête de scène, ça ne s’improvise pas. Il vous faut des méthodes et de la pratique musicale. L'enseignement supérieur de la musique est lui-même découpé en trois cycles et permet d’obtenir des diplômes qui attestent de votre pratique instrumentale professionnelle.

    Les établissements publics d’enseignement supérieur dans le domaine de la musique préparent en général au Diplôme National Supérieur de Musicien et/ou au Diplôme d’État de Professeur de Musique, qui se font en 3 ans. Certains proposent également des masters.

    1er cycle supérieur : en 3 ans, il permet d’obtenir un DNSPM (Diplôme National Supérieur Professionnel de Musicien) ou diplôme de 1er cycle supérieur ou licence.

    2ème cycle supérieur : en 2 ans, il procure un diplôme de 2nd cycle supérieur qui correspond au grade Master.

    3ème cycle supérieur : Il permet d’obtenir un doctorat, par exemple doctorat de musique recherche et pratique.

    Conservatoire : une femme qui joue du violon sur une terrasse.

    @elijahhenderson

    Pour entrer au conservatoire, il y a la plupart du temps des examens à chaque nouveau cycle. Chaque établissement a ses particularités et ses cursus. Dans la suite de l’article, vous découvrirez quelques exemples pour vous donner un ordre d’idées.

    Les conservatoires nationaux : Des lieux d’excellence

    Commençons par les conservatoires nationaux, les principaux conservatoires en France, qui dépendent directement de l’État. Ils sont deux, situés à Lyon et à Paris. Dans ces établissements, les concours sont très sélectifs, il faut donc faire preuve d’un très bon niveau pour être admis dans de tels conservatoires.

    Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris

    Situé près de la Cité de la Musique à Paris, le CNS de Paris est le premier établissement français d’apprentissage des arts musicaux et chorégraphiques. L’établissement accueillait plus de 1300 élèves en 2019 et propose un nombre de cursus interminable. Le conservatoire de Paris est un lieu immense qui met à disposition une infinité d’instruments comme des pianos, des clavecins, des pianofortes et même deux orgues de concert…

    C’est un établissement très prisé, car presque unique dans le pays et donc très sélectif. L’admission se fait sur concours uniquement.

    Les différents diplômes délivrés en fin de cycle :

  • DNSPM (Diplôme National Supérieur Professionnel de Musicien) ou Diplôme de 1er cycle supérieur pour les autres disciplines
  • Licence de musique et musicologie (partenariat avec l’Université Paris Sorbonne-Paris IV)
  • Diplôme de 2e cycle supérieur (grade de Master)
  • Doctorat de Musique Recherche et Pratique de l’Université Paris Sorbonne
  • Doctorat d’Art et de Création de l’Université Paris-Sciences et Lettres
  • Doctorat d’interprète de la Musique
  • Doctorat d’Art et de Création - Composition Musicale
  • Et de nombreux autres…
  • Faites vous-même la découverte des cursus et diplômes sur le site officiel du Conservatoire de Paris.

    Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris

    Tout comme son confrère de Paris, le Conservatoire de Lyon dispense un enseignement très étendu, comprenant cuivres, cordes, bois et claviers, encadré par une équipe pédagogique nombreuse et compétente. Une richesse qui permet aux étudiants d’exceller dans leur cursus.

    Au conservatoire Lyon, l’admission se fait uniquement sur concours et certaines preuves d’admissibilité sont demandées en fonction des cursus.

    Ce conservatoire permet d’accéder aux diplômes suivants :

  • DNSPM
  • Bachelor de culture musicale
  • Diplôme d’État de Professeur de Musique
  • Master européen CoPeCo
  • Master international InMICS
  • Doctorat de musique Recherche et pratique
  • Diplôme d’Artiste
  • Les cursus des études musicales sont variés et adaptés aux élèves. Renseignez-vous pour connaître la voie qui vous correspond le mieux.

    Les conservatoires à rayonnement régionaux

    Ils dispensent majoritairement d’un enseignement de base, c’est-à-dire le cycle initial de la musique, et prépare aussi à l’entrée dans les études supérieures dans le domaine de la musique. Il arrive parfois que les conservatoires à rayonnements régionaux proposent certaines formations supérieures.

    Conservatoire de Paris

    Situé en plein cœur de Paris, le conservatoire à rayonnement régional de Paris accueille déjà 1600 élèves, qui ont le choix entre quatre différents cursus :

    Un double cursus scolaire et artistique qui permet de combiner sa scolarité avec son enseignement musical (grâce à une école partenaire du conservatoire), et ce dès le CM1.

    Un cycle spécialisé qui permet un enseignement approfondi de la musique et débouche sur un DEM (Diplôme d’Études Musicales), vu comme le “baccalauréat des arts”.

    Un cycle préparatoire à l’enseignement supérieur qui est le prolongement du cycle précédent, et permet, comme son nom l’indique, d’accéder aux écoles, universités et conservatoires nationaux supérieurs.

    Le cycle concertiste pour se perfectionner et se mettre sur la voie des professionnels.

    Au conservatoire Paris, il est donc possible de suivre des études initiales, mais également des études supérieures.

    Conservatoire Strasbourg

    Le Conservatoire de Strasbourg illumine sa région de ses enseignements artistiques : il rend accessible les pratiques musicales, chorégraphiques et théâtrales pour former de futurs musiciens, danseurs et acteurs. Il enseigne la musique sur plusieurs cycles et accueille plus de 1200 élèves qui souhaitent suivre des cours d’instrument.

    Les cours au conservatoire de Strasbourg commencent de l’éveil musical chez les enfants à partir de 6 ans et sont dispensés jusqu’en Master. Ce conservatoire offre donc la possibilité de se former en tant qu’amateur à travers trois cycles et de prolonger sa formation instrumentale ou vocale pour se professionnaliser.

    Les cursus supérieurs proposés au conservatoire de Strasbourg sont : le cycle à orientation professionnelle pour obtenir un DEM, le cycle de préparation à l’enseignement supérieur et le cycle de spécialisation qui permet de perfectionner sa technique et ses connaissances. L’enseignement supérieur est géré par l’Académie Supérieure de Musique de Strasbourg.

    Conservatoire de Lille

    Le conservatoire à rayonnement régional de Lille est un établissement de grande importance pour la région. Il travaille en collaboration avec les autres conservatoires (CRD et CRI) pour faire rayonner la musique dans la région Nord.

    Dans cet établissement, l’élève peut se former du premier cycle au troisième cycle en tant que musicien amateur, et par la suite suivre un parcours professionnel initial (CEPI) pour obtenir un DNOP (Diplôme National d’Orientation Professionnelle), lui permettant d’accéder aux études supérieures dans la musique.

    Conservatoire : Une femme qui joue du piano.

    @whitfieldjordan

    Le Conservatoire de Lille, en partenariat avec l’École Supérieure de Musique et de Danse qu’il accueille dans ses locaux, offre la possibilité aux étudiants de devenir de véritables artistes professionnels, à travers un enseignement supérieur de la musique. Le DNSPM et le Diplôme d’État de Professeur de Musique sont les deux diplômes que l’école est habilitée à délivrer.

    Conservatoire Bordeaux

    Le conservatoire de Bordeaux Jacques Thibaud est un conservatoire à rayonnement régional qui donne la possibilité de se former dans la musique et dans les arts de la scène. Implanté dans une ville attractive, il a pour vocation de développer l’enseignement de la musique pour permettre à chacun de découvrir son talent, de trouver sa voix et/ou son instrument.

    Les disciplines enseignées en parcours initial sont la danse, le chant et l’instrumental, passant par des instruments de l’orchestre symphonique, des instruments de jazz mais aussi des instruments anciens comme le violon et le violoncelle baroques ou encore la trompette naturelle et la guitare renaissance.

    L’enseignement complet des trois cycles de formation en amateur est possible, ainsi qu’un cycle d’orientation professionnelle, et le conservatoire Bordeaux accueille également des ateliers pour adultes débutants qui souhaitent pratiquer la musique.

    Conservatoire Montpellier

    Conservatoire à rayonnement régional, le conservatoire de Montpellier offre un enseignement musical, chorégraphique et d’art dramatique, en parcours initial pour permettre aux enfants d’accéder à leurs capacités et leurs talents. Situé au centre de la ville, le conservatoire de Montpellier accueille 1400 élèves et propage l’apprentissage de la musique dans l’ensemble de la région.

    En ce qui concerne les cours de musique, les élèves du Conservatoire de Montpellier peuvent apprendre la musique à partir de 6 ans, dans la classe d’éveil, et sont accompagnés jusqu’à l’aube des études supérieures avec une classe préparatoire à l'enseignement supérieur.

    Conservatoire Nantes

    Le conservatoire à rayonnement régional de Nantes est un grand établissement, disposant de nombreuses salles de cours et d’un auditorium de 1000 places.

    Comme la plupart des CRR, le conservatoire Nantes dispose d’un enseignement complet en parcours initial (de l’éveil au parcours d’orientation professionnelle), prépare au DEM et délivre aussi le CEM. Les élèves inscrits y apprennent le chant, la culture musicale, le jazz, les musiques actuelles, les musiques traditionnelles et divers instruments.

    Conservatoire Toulouse

    Le conservatoire à rayonnement régional de Toulouse existe depuis 200 ans et enseigne la danse, le chant, la musique instrumentale, le théâtre et les arts baroques. Au conservatoire Toulouse, on peut apprendre 24 instruments différents : contrebasse, cor, batterie, mandoline, percussions, trombone, saxophone, flûte traversière… Du choix pour former des musiciens dans tous les domaines.

    Le conservatoire Toulouse est en partenariat avec l’Université de Toulouse Jean Jaurès et l’Institut supérieur des arts de Toulouse, ce qui lui permet de proposer des cursus dans l’enseignement supérieur. Les étudiants peuvent accéder aux diplômes suivants : licence, Diplôme d’État, Diplôme Universitaire de Musicien Intervenant (DUMI), DNSPM et même des Masters.

    Conservatoire : des mains qui jouent de la guitare.

    @dtruninger

    Conservatoire de Rouen, Conservatoire Dijon, Conservatoire Grenoble, Conservatoire Rennes, Conservatoire Aix-en-Provence, Conservatoire Angers, Conservatoire Brest, Conservatoire de Tours, Conservatoire Marseille, Conservatoire Nancy, Conservatoire Nice, Conservatoire Perpignan, Conservatoire Reims… Il existe des conservatoires partout en France.

    Les conservatoires, mais pas seulement : autres établissements publics pour se former dans la musique

    Dans le niveau supérieur, les conservatoires ne sont pas les seuls à délivrer des diplômes dans la musique.

  • Les pôles d’enseignement supérieur : celui de Seine Saint-Denis par exemple propose un DNSPM et un DE Musique.
  • Les écoles supérieures
  • Les instituts d’art
  • Les CEFEDEM
  • Après le conservatoire : perspectives de carrière

    Vous êtes diplômé(e) du conservatoire, vous êtes talentueux, vous êtes motivé... Oui, mais par où commencer ? Pour propulser sa carrière sur la scène et enflammer le public, il y a Linkaband !

    Avec déjà 15 000 musiciens actifs inscrits sur la plateforme, nous nous chargeons de booster la carrière de ces artistes en leur trouvant les plans concerts qui leur correspondent. Vous aussi, si vous souhaitez sauter le pas, rejoignez ces jeunes talents et profitez des opportunités de Linkaband !

    4.76/5 - 9 votes
    Crédits photo : Alev Takil - Elijah Henderson - Derek Truninger
    Léa Dréano

    Passionnée par la musique et les voyages, elle aime écrire sur ses sujets favoris. Elle laisse aujourd’hui parler sa plume pour vous faire découvrir la musique sous un autre angle.

    Lundi 19 octobre 2020

    Dernière modification : Lundi 19 octobre 2020