Comment avoir le SWAG d’Elvis Presley ? | Linkaband ©

Comment avoir le SWAG d’Elvis Presley pendant tes concerts ?

Ce n'est pas toujours facile d'avoir la bonne attitude sur scène, pour certains c'est naturel (tant mieux pour eux)pour les autres il faut se mettre au boulot, se faire violence, prendre la parole en public, parler haut et fort pour qu'on vous entende ! Après plus de 200 concerts pour Linkaband cette année, je peux vous dire une chose : la présence scénique peut tout changer !

Je me suis donc un peu creusé, j'ai rassemblé mes observations, les pratiques des meilleurs, leurs manières de faire et... j'en ai tiré 4 règles essentielles pour toutes vos prestations :

Sosie d'Elvis Presley en concert

1. Règle numéro 1 (et mère de toutes les autres) : Parler est une nécessité

Tu ne peux pas faire un concert sans t’adresser à ton public, sans lui dire bonsoir, sans te présenter, ce n’est pas poli (il n’a pas dit bonjour…). Je te vois venir :

« Tu veux que je dise quoi ? Tout le monde s’en fou de mon concert dans ce bar ! ».

Non, personne s’en fout justement, sinon tu ne serais pas là.

Si tu arrives dans un endroit, que ce soit un bar, un mariage, un hôtel ou une station de métro et que tu joues tes chansons, tu t’imposes dans l’intimité des personnes présentes qui sont donc de facto concernées.

Alors je leur dis quoi ?

- Commence par te présenter (en arrivant ou après ta première chanson)
- Dis-nous d’où tu viens ? Pourquoi la musique ?
- Où tu vas ? Quelle est ton actualité musicale ? Tu sors un EP ? On peut te trouver sur Spotify ?
- Raconte des histoires, prend ton temps, c’est toi qui fait le spectacle : pourquoi cette composition ? Pourquoi cette reprise ?

2. Règle numéro 2 : Ce n’est pas de toi dont il s’agit

En tant qu’artiste, on peut souvent être sujet à un mal fort répandu à l’ère du selfie : celui du malheureux Narcisse

Un tableau

Narcisse, par Le Caravage (v. 1595)

Ce n’est pas de toi dont il s’agit mais de la musique, de faire le show, de divertir.

Il faut : (1) Savoir se détacher du jugement qu’on peut porter sur ta musique pour accorder plus d’importance à (2) créer de l’émotion, par ton interprétation, ta voix, tes solo, l’intention que tu y mettras et qui feront vibrer ton public.

Quand ils auront la chair de poule tu auras gagné !

3. Règle numéro 3 : Met ton public à l’aise et tu seras à l’aise

C’est facile à dire, mais se sentir à l’aise c’est rien qu’une histoire de température. Il faut s’adapter, pas trop chaud si le public est froid, et inversement. Quand on arrive sur scène, on arrive souvent comme une rupture : rupture avec une musique de fond, rupture avec un DJ, rupture avec un autre groupe…. Il faut savoir adoucir les contours pour amener ton public à rejoindre doucement ton univers.

Quelques tips pour mettre à l’aise ton public :

- Fais participer (pas trop non plus).
- Montre que la cohésion et la sympathie règne dans ton groupe : parlez, montrez votre complicité, marrez-vous.

4. Règle numéro 4 : Répétition, Répétition, Répétition, Répétition, Répétition (bis)

Répète, répète, fais de l’improvisation dans des jam, répète encore, retourne en impro. L’entrainement et l’improvisation sont les deux clés de l’aisance. Si comme la majorité d’entre nous tu n’es pas naturellement à l’aise, grâce à l’entrainement tu t’enlèves un vrai poids pour pouvoir te concentrer sur ta présence scénique et ton lien avec le public.

Donc : entrainement (répétition + improvisation) = Je suis à l’aise sur scène

Allez, bon concert les loulous,

4.69/5 - 62 votes

Photo by Greg Ortega on Unsplash

Mick

Je suis un musicien du monde, vous me trouverez partout, sur la route, je joue où je me trouve pour vous, pour elle, pour eux. J’ai appris le solfège à Toarmina, la basse à Chicago et le violon à Vienne. Je suis Mick, musicien, poète et bloggeur.

Mardi 22 Janvier 2018

Dernière modification : Mardi 22 Janvier 2018